Eckhart Tolle : Page 208 du livre Nouvelle Terre

La respiration

Vous pouvez découvrir l'espace intérieur en ménageant des pauses, des intervalles, dans le flot des pensées. Sans ces intervalles, la pensée devient répétitive, sans inspiration, dénuée de toute étincelle créative. C'est la réalité de la plupart des gens sur cette planète. Ne vous préoccupez pas de la durée de ces intervalles. Quelques secondes suffisent. Peu à peu, ces pauses se prolongeront toutes seules, sans aucun effort de votre part. Chose plus importante que leur longueur, il faut les inviter fréquemment de manière à émailler d'espace vos activités quotidiennes et vos pensées.

Récemment, quelqu'un me fit voir la brochure annuelle d'une importante organisation spirituelle. Je fus impressionné par la vaste sélection de colloques et d'ateliers qu'elle proposait. Ça me rappela un smorgasbord, ce buffet scandinave où vous choisissez ce qui vous plaît parmi une myriade de plats plus alléchants les uns que les autres. La personne qui m'avait tendue cette brochure me demanda si je pouvais lui recommander un ou deux cours. "Je ne sais pas, dis-je. Ils ont tous l'air très intéressants. Mais ce que je sais, ajoutai-je, c'est que vous devez être consciente de votre respiration aussi souvent que vous le pouvez, aussi souvent que vous vous en souvenez. Si vous faites cet exercice pendant un an, la transformation sera bien plus puissante que si vous suiviez tous ces cours, En plus, c'est gratuit. "

Quand vous prenez conscience de votre respiration, l'attention se détache des pensées, ménageant ainsi de l'espace. C'est une des façons de susciter la conscience. Bien que la totalité de la conscience se trouve déjà dans le non-manifeste, nous sommes cependant ici pour conduire la conscience dans cette dimension.

Alors, soyez conscient de votre respiration. Remarquez la sensation créée par la respiration. Sentez l'air entrer et sortir dans votre corps. Remarquez l'expansion de la poitrine et de l'abdomen quand vous inspirez et leur légère contraction quand vous expirez. Une seule respiration consciente suffit à ménager de l'espace où il n'y avait auparavant qu'un flot ininterrompu de pensees. Prendre très souvent une respiration consciente (deux ou trois seraient encore mieux) durant la journée est une excellente façon de créer de l'espace dans votre vie. Même si vous méditiez pendant des heures sur votre respiration, ce que certaines personnes font, tout ce dont vous devez prendre conscience, et dont vous pouvez effectivement être conscient, c'est d'une respiration. Le reste n'est que souvenir ou anticipation, autrement dit, pensée. La respiration n'est pas quelque chose que vous faites, mais quelque chose dont vous êtes le témoin pendant que cela se passe. Point besoin d'effort. Remarquez également la petite pause dans la respiration, en particulier à la fin de l'expiration, avant de reprendre une autre inspiration.

Chez beaucoup de gens, la respiration est très superficielle, ce qui n'est pas naturel. Plus vous êtes conscient de votre respiration, plus sa profondeur naturelle reviendra.


Étant donné que la respiration n'a pas de forme, elle est associée depuis toujours à l'esprit, à la Vie unique et sans forme. Dieu forma l'homme à partir de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. " Le mot allemand atinen, qui veut dire respirer, vient du sanskrit atmau, qui veut dire l'esprit divin qui réside en nous, Dieu.


Le fait que la respiration n'ait pas de forme est une des raisons pour lesquelles la conscience de la respiration est un moyen extrêmement efficace pour faire de l'espace dans votre vie, pour générer de la conscience. C'est un excellent objet de méditation précisément parce qu'elle n'est pas un objet, qu'elle n'a pas de forme. L'autre raison est que la respiration est un des phénomènes les plus subtils et apparemment insignifiants, la " plus petite chose " qui, selon Nietzsche, crée le plus grand bonheur. Pratiquer l'observation consciente de la respiration sous forme de méditation formelle ou pas est un choix personnel. La méditation formelle, cependant, ne peut remplacer la pratique qui permet d'amener la conscience de l'espace dans le quotidien.

En étant conscient de votre respiration, vous êtes automatiquement ramené dans le moment présent, la clé de toute transformation intérieure. Chaque fois que vous êtes conscient de votre respiration, vous êtes absolument présent. Vous remarquerez peut-être aussi que vous ne pouvez en même temps penser et être conscient de votre respiration. La respiration consciente arrête les pensées. Mais au lieu d'être en transe ou à moitié endormi, vous êtes totalement éveillé et hautement vigilant. Vous ne tombez pas en dessous des pensées, vous vous élevez au-dessus d'elles. Et si vous y regardez de plus près, vous découvrirez que ces deux choses "revenir pleinement au moment présent et cesser de penser sans perdre la conscience" ne sont en réalité qu'une seule et même chose: l'apparition de l'espace de la conscience.